Historique

Soins dentaires et psychologie de l’enfant

Conférencier : Dr Olivier REVOL

Formation complète

Lieu : CENTRE CULINAIRE CONTEMPORAIN / Rennes

Épisode 1 : Soigner tous les enfants et adolescents du XXIème siècle : les nouveaux codes.

L’époque est particulière ! Parents et soignants peuvent se sentir logiquement désemparés face aux adolescents du XXIème siècle, avec l’impression désagréable de se retrouver face à une perte verrouillée dont le code a changé. L’obstacle peut devenir infranchissable à un âge où la relation thérapeutique impose confiance et empathie réciproques.

Les enfants nés depuis 2000 obligent les générations antérieures à composer différemment. Ils n’occupent pas le même espace, imposent de nouvelles façons de se nourrir, de s’habiller, de négocier avec les adultes, de gérer les rapports amoureux, d’animer la cour du collège et de s’afficher dans la rue. Sans oublier un intérêt particulier pour les écrans, avec leur propre image bien sûr au centre de toutes les préoccupations.

Les restribtions actuelles liées au contexte sanitaire compliquent la donne et amplifient les conflits générationnels. Les adolescents estiment qu’une partie de leur jeunesse est sacrifiée pour sauver leurs grands-parents, ces « babyboomers » dont le mode de vie insouciant du siècle dernier serait à l’origine de la pandémie.

Comprendre les particularités de cette génération devient alors un challenge nécessaire, exaltant mais compliqué. Aborder l’importance de l’hygiène de vie, du travail scolaire et des conduites à risques nécessite d’être au préalable sensibilisé aux nouveaux codes des adolescents. Surinformés, hyper-connectés, ils recherchent des plaisirs immédiats et peinent à se projeter dans un avenir rendu confus par une série d’évènements peu rassurants (Sida, chômage, attentats, tsunamis, pandémies, guerre en Europe…).

Plus que jamais, parents, enseignants et soignants doivent s’adapter pour créer un climat propice à l’écoute. Ne pas avancer masqués mais parler vrai, tolérer les changements sociétaux en évitant les clivages générationnels, éviter le confinement intellectuel, préférer convaincre plutôt que contraindre, expliquer le pourquoi de nos décisions dhérapeutiques, en se référant à notre expérience plutôt qu’à la science.

Épisode 2 : Soigner l’enfant différent

Certains enfants sont porteurs de troubles psychopathologiques qui peuvent rendre les soins dentaires délicats, voire totalement impossibles et contre-indiqués. Il est essentiel que les dentistes aient des connaissances de psychopathologie de l’enfant afin de s’ajuster aux profils particuliers.

En raison de la complexité de certaines prises en charge, il est important de connaitre les caractéristiques de chaque enfant, afin d’ajuster l’attitude soignante et proposer un traitement adapté. Une collaboration avec le pédopsychiatre ou le psychologue de l’enfant peut devenir nécessaire.

Nous proposons d’aborder certains troubles psychopathologiques parmi les plus rencontrés afin d’adapter au mieux nos prises en charge tout en gardant à l’esprit que chaque jeune patient sera à soigner de manière individualisée.

Nous évoquerons successivement, vidéo à l’appui, les enfants agités, les enfants à Haut Potentiel et ceux porteurs de troubles du Spectre autistique, dont le syndrome d’Asperger.

Plan de la journée

Matinée : de 9h à 12h

Soigner tous les enfants et adolescents du XXIème siècle : les nouveaux codes

La pause déjeuner se fera sur place.

Après-midi : de 14h à 17h

Soigner l’enfant différent

 

Tout savoir sur les MIH et les traumas dentaires

Conférencier : Dr Elsa GAROT

Formation complète !

Lieu : HÔTEL LE CHÂTEAU D’APIGNÉ / Le Rheu

La première partie de cette journée portera sur les MIH (hypominéralisation molaire-incisive). Les chirurgiens-dentistes se doivent maintenant de répondre avec l’avancée des techniques de restauration à minima à une demande esthétique grandissante mais également fonctionnelle de leurs patients atteints de MIH. La prise en charge de ces patients MIH est complexe en raison de l’hypersensibilité de ces dents, de la douleur occasionnée par la porosité de l’émail, de l’anxiété des enfants, des difficultés d’anesthésie, des doléances esthétiques et des lésions carieuses à progression rapide. L’objectif principal de cette journée sera de répondre aux différentes interrogations des chirurgiens-dentistes : Comment satisfaire le désir d’un jeune patient souhaitant améliorer l’esthétique de son sourire disgracieux ? Comment restaurer de façon pérenne des molaires atteintes sévèrement d’hypominéralisation ? Comment prévenir les fractures amélaires ou les lésions de molaires hypominéralisées ?

La deuxième partie de cette journée sera consacrée à la prise en charge des traumas dentaires qui peuvent souvent être source de stress pour le praticien. En 2020, de nouvelles recommandations de l’IADT (International Association of Dental Traumatology) sont parues. Nous nous appuierons sur ce référentiel pour prendre en charge les différents cas qui seront présentés, sans pour autant mettre de côté notre sens clinique à savoir adapter ces recommandations à des cas spécifiques. Les objectifs de cette formation seront :
– De diagnostiquer et reconnaitre les différents types de traumatismes dentaires
– D’adopter les recommandations sur la gestion thérapeutique des traumas dentaires
– D’appliquer en cabinet les différentes séquences cliniques de prise en charge d’un trauma dentaire
– De connaitre les démarches administratives et médico-légales

Plan de la journée

Matinée

Hypominéralisation molaires-incisives (MIH): savoir les diagnostiquer et les prendre en charge
– Données actuelles sur les MIH
– Gestion des premières molaires permanentes en fonction de la sévérité de l’atteinte
– Prise en charge esthétique

La pause déjeuner se fera sur place au restaurant gastronomique du domaine

Après-midi

Traumatologie d’après les dernières recommandations de l’IADT
– Traumatisme des dents temporaires
– Traumatisme des dents permanentes immatures et matures

 

Le plan de traitement : de la conception à l’acceptation par le patient

Conférencier : Dr Michel Bartala

Lieu : CHÂTEAU D’APIGNÉ / Le Rheu
(attention, le lieu sur la plaquette est erroné)

La réalisation de thérapeutiques plus ou moins complexes représente souvent un challenge dans notre activité quotidienne. Nous sommes confrontés à deux problématiques majeures : la mise en place d’une démarche thérapeutique fiable avec des décisions parfois complexes et l’explication au patient de cette thérapeutique. 

La mise en place d’une phase de réflexion est nécessaire pour permettre un déroulement efficace et fiable des séances thérapeutiques. Cette étape essentielle doit prendre en considération les souhaits, les possibilités du patient et les paramètres bucco-dentaires avérés. 

Au cours de cette journée, à partir de différentes situations critiques, nous aborderons l’élaboration du plan de traitement de la première consultation aux étapes cliniques de réalisation, avec aussi l’évolution apportée par les techniques numériques. 
Cette journée basée sur l’échange confraternel permettra d’aborder aussi les différentes approches pour une même problématique clinique. 

Plan de la journée

Matinée

I. Première(s) consultation(s) et la relation avec le patient ?

II. Le diagnostic en odontologie : recueil des informations. Les éléments diagnostics permettant de fiabiliser les décisions thérapeutiques. 

III. Élaboration d’un plan de traitement : établir les phases thérapeutiques : phase initiale, phase de réévaluation, phase de traitement et phase de maintenance. 

IV. Notion de compétences : peut-on tout faire ? 

La pause déjeuner se fera sur place au restaurant gastronomique Les Tourelles

Après-midi

V. Traitement complexe ou traitement simple : savoir évaluer, pour déterminer la difficulté et le nombre de séances. Apport des empreintes optiques. 

VI. Notion de traitement « avéré » : existe-t-il un traitement « idéal » ? 

VII. Devoir d’information : que doit-on dire au patient ? 

VIII. Présentation du plan de traitement : 
– savoir écouter
– savoir expliquer
– savoir répondre aux questions de pérennité, de coût. 

Au cours de cette journée, une application sur vos téléphones portables vous permettra une inter-activité en répondant à des prises de décision cliniques. 

 

Aligneurs : évolution ou révolution ?

Conférencière : Dr Agnès Kamoun-Goldrat

Lieu : HOTEL La REPOSÉE / La Quinte / Liffré

Depuis quelques années la presse grand public comme professionnelle parle beaucoup de ces nouveaux appareils orthodontiques.

Nous essaierons de comprendre s’il s’agit d’un effet de mode ou d’une réelle amélioration de la prise en charge pour les différents acteurs concernés (patients, orthodontistes, chirurgiens-dentistes, …).

Nous verrons ce que les aligneurs ou gouttières permettent en sécurité, vitesse, qualité de traitement, pour les enfants, adolescents, adultes. Et nous étudierons ces nouveaux outils de traitements pour les situations cliniques fréquentes en omnipratique.

Plan de la journée

Matinée

I. Définition. Les différences pour le patient, l’orthodontiste, le chirurgien dentiste, le prothésiste.

II. Possibilités respectives des bagues et des aligneurs.
Les aligneurs pour les adultes: cas pluridisciplinaires, cas chirurgicaux.

La pause déjeuner se fera sur place au restaurant gastronomique l’Escu de Runfao

Après-midi

III. Les aligneurs pour les enfants et adolescents

IV. Traitements simples avec des aligneurs (alignements, déplacements préprothétiques). La contention.

Les usures: comprendre pour mieux soigner !

Conférencière : Dr Olivier ETIENNE

Lieu : HOTEL La REPOSÉE / La Quinte / Liffré

Les usures dentaires, sous toutes leurs formes, constituent une pathologie dont la fréquence est indéniablement en croissance ces dernières années. Avant toute prise en charge thérapeutique, il est indispensable de savoir identifier la ou les étiologies afin d’adjoindre les traitements complémentaires adéquats.

Si pendant de nombreuses années l’approche clinique consistait à choisir entre abstention et réalisations de prothèse fixée à ancrages radiculaires, la dentisterie adhésive offre aujourd’hui de nouvelles perspectives, que ce soit pour de petites restaurations comme pour de grandes réhabilitations globales.
Dans les deux cas, la conception de la pièce prothétique impose une étape de gestion de la morphologie occlusale. Pour cela, le recours à un enregistrement des arcades et à leur positionnement dans l’espace est une étape essentielle. Associée ou non à un projet esthétique virtuel, elle permet l’élaboration du wax-up dans les meilleures conditions. Celui-ci est ensuite exploité sous la forme d’un masque complet (full-mock-up) ou de masques sectoriels (partial mockup).

L’option retenue est en partie dépendante du délai de temporisation souhaité, dépendant lui-même du patient et de sa pathologie temporo-mandibulaire éventuelle.

Enfin, les séquences opératoires permettent de remplacer ces masques par des restaurations esthétiques en céramique collée, de type overlay, veneerlay ou facettes. Pour ces dernières étapes, un choix judicieux de la céramique et des agents d’assemblage (adhésif et résine de collage) est capital.

Cette journée de l’Onfoc 35 devrait vous donner les moyens d’aborder vos cas cliniques avec sérénité.

Plan de la journée

 

9h-10h30
– Terminologie
– Etiologies & prise en charge globale du problème

10h30-11h00 Pause Café

11h00-12h30
– Aspects occlusaux (DVO, RIM, RC/OIM)
– Gestion clinique de la DVO (tige incisive, Jig de Lucia, temporisation (oui/non; délai)
– Gestion esthétique du sourire (intérêt de l’étude / projet esthétique)

12h30-14h00
La pause déjeuner se fera sur place au restaurant gastronomique l’Escu de Runfao

14h-16h
– Temporisation et séquences de réalisation thérapeutique (Full mock-up ; Partial Mock-up)
– Transfert du wax-up et choix des matériaux : résine bis-acryl / composites chauffés

16h-16h30 : Pause Café

16h30-18h00 (+30min de questions/réponses)
– Préparations : overlays / veneerlays / facettes à 360° ou facettes V-shape
– Collage et suivi (gouttières, suivi des parafonctions,..)

Fin 18h30

 

Les inscriptions sont closes (la journée est complète).